Chemin : Accueil > Blog bio > > Allemagne: feu vert pour le stockage sous-terrain de CO2, en petite quantité

Allemagne: feu vert pour le stockage sous-terrain de CO2, en petite quantité

Par Karine Bioetbienetre - Imprimer cet article

Les deux chambres du Parlement allemand sont arrivées dans la nuit de mercredi à jeudi à un compromis sur le stockage souterrain de CO2, technologie controversée mais jouant un rôle stratégique dans la stratégie de sortie du nucléaire de Berlin. (Belga)

Source : Le Vif (Belgique)

http://www.levif.be/info/belga-generique/allemagne-feu-vert-pour-le-stockage-sous-terrain-de-co2-en-petite-quantite/article-4000124808815.htm



La chambre haute du Parlement, le Bundesrat, a annoncé que le compromis permettrait de stocker 1,3 million de tonnes de dioxyde de carbone par an, la quantité totale sur le territoire allemand ne devant pas dépasser 4 millions de tonnes. La proposition initiale du gouvernement était plus ambitieuse: un maximum de 3 millions de tonnes par an, et une limite de stockage totale de 8 millions de tonnes. Mais Berlin a dû revoir sa copie, qui suit une directive adoptée en 2008 au niveau européen, à la demande du Bundesrat, chambre qui représente les puissants Etats régionaux. Plusieurs d'entre eux sont très méfiants face à cette technologie, dont l'acronyme (anglais) est CCS. Les Etats régionaux ont d'ailleurs arraché un droit de veto sous condition, leur permettant d'empêcher des stockages sur leur territoire. CCS ("carbon capture and storage") est une technologie de liquéfaction et d'enfouissement dans le sol du CO2 émis par les centrales au charbon, afin de limiter leurs effets sur le climat. Des caves qui servaient anciennement à stocker du gaz naturel sont le plus souvent utilisées à cette fin.
L'Allemagne, qui a décidé de se passer de l'énergie nucléaire à l'horizon 2022, restera dépendante de ses centrales au charbon, et compte sur le stockage de CO2 pour pouvoir respecter malgré tout ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre.


Mais cette technologie reste contestée par de nombreuses organisations non-gouvernementales, au motif que son impact sur la santé des populations locales et sur la nature ne serait pas bien connu. (MUA)

Commentaires (0)

Soyez le premier à commenter cet article !

Soumettre un commentaire

Prénom/Nom :
Mail :  (votre mail sera ni affiché ni diffusé)
Message :
Important ! Votre message sera affiché après validation par notre équipe.

Produits à la une

Produits en promotion